You are currently viewing Mon chien aboie tout le temps : comment y remédier ?

Mon chien aboie tout le temps : comment y remédier ?

Un chien n’aboie pas sans raison. Il convient d’en déterminer la cause et de trouver des solutions quand les aboiements deviennent gênants. Découvrez 5 raisons des aboiements chez le chien avec des conseils utiles et pratiques à mettre en place afin de retrouver la paix au sein du foyer !

  • L’aboiement, un moyen de communication chez le chien
  • 5 raisons des aboiements chez le chien avec ses solutions !
    • Le chien aboie pour protéger son territoire
    • Un manque de stimulation physique et mentale
    • Le chien souffre d’une anxiété de séparation
    • Une peur ou un bruit soudain affecte le chien
    • Une incompréhension des codes canins
  • Mon chien aboie : ce qu’il ne faut pas faire !
  • Le dernier recours aux aboiements intempestifs : faire appel à un comportementaliste canin !

L’ABOIEMENT, UN MOYEN DE COMMUNICATION CHEZ LE CHIEN

Le chien communique à l’aide de ses sens, de postures corporelles mais également grâce à des vocalisations pour se faire comprendre. L’aboiement est un moyen de communication naturel qui lui permet de transmettre différents messages aux humains ainsi qu’aux autres congénères. Il est important de savoir interpréter ces signaux afin de comprendre les raisons des aboiements et de trouver des solutions pour apaiser la situation.

5 RAISONS DES ABOIEMENTS CHEZ LE CHIEN AVEC SES SOLUTIONS !

Il existe différentes causes possibles d’aboiement chez le chien. Quand ce phénomène se produit, il est important que le propriétaire analyse la situation, notamment le contexte quand les vocalises se produisent en intérieur et/ou en extérieur.

Le chien aboie pour protéger son territoire

La défense du territoire fait partie des instincts du chien. Il est tout simplement très attaché à ses maîtres, ses congénères et à son environnement. Cet aboiement sert à protéger tous les occupants du foyer et à avertir d’un danger immédiat. Les bruits environnants (voiture, claquement de porte, passage du voisinage…) sont des sons qui signalent une situation d’alerte. Pour son bien-être, le chien doit pouvoir bénéficier d’un environnement calme sans vis-à-vis pour veiller à sa tranquillité.

Un manque de stimulation physique et mentale

Le chien a besoin d’être stimulé au quotidien pour ne pas développer un trouble du comportement. L’ennui provoque une détresse de l’animal qui a besoin d’une occupation pour être bien dans ses pattes et dans sa tête. Il ne faut pas hésiter à donner des jouets pour le distraire (peluche, plateau d’activité, balle…) voire des os à mâcher ! Bien entendu, n’oubliez pas de le sortir plusieurs fois par jour afin qu’il puisse sentir les odeurs du voisinage.

Le chien souffre d’une anxiété de séparation

L’anxiété de séparation est un trouble du comportement qui touche le chien dès l’absence du maître au domicile. Cet attachement exacerbé lui procure du stress qui se traduit par des aboiements tout au long de la journée jusqu’au retour des occupants du foyer. Pour exprimer son mal-être, le chien ne se retient pas pour faire ses besoins. L’automutilation peut se produire par un léchage excessif des pattes avant.

Les départs et les retours ritualisés sont à bannir afin de limiter l’apparition d’une anxiété. Il convient de ne pas le rassurer quand vous partez de votre domicile. Les retours ne doivent pas être également « une fête » pour ne pas exciter et attirer l’attention excessive du chien. Il est vivement conseillé d’adopter une attitude naturelle et calme.

Une peur ou un bruit soudain affecte le chien

Les travaux dans la rue et les inconnus peuvent effrayer l’animal. Le chien se protège en adoptant une posture agressif – défensif. Il est nécessaire de le tenir loin des nuisances sonores pour ne pas lui procurer du stress. N’hésitez pas à le distraire par le jeu ou à le promener pour l’épuiser physiquement afin qu’il ne soit plus concentré sur les stimuli. Si une personne vous rend visite, des présentations s’imposent afin de créer un climat de confiance.

Une incompréhension des codes canins

Un chien n’ayant pas appris les codes canins (dont notamment les signaux d’apaisement) peut se mettre à aboyer. Ces signes servent à le rassurer et à communiquer avec ses congénères et les humains. La meilleure façon de lui apprendre à interagir positivement avec son environnement est de multiplier les sorties et les rencontres. C’est pourquoi, il est vivement conseillé de sensibiliser le chiot entre 2 et 3 mois aux différents stimuli. Il s’agit d’une période propice à l’apprentissage !

MON CHIEN ABOIE : CE QU’IL NE FAUT PAS FAIRE !

  1. L’adoption d’un comportement violent envers le chien ne sert strictement à rien… sauf à le rendre encore plus agressif ! Il est conseillé de détourner son attention avec un jouet ou en lui proposant une promenade pour qu’il cesse ses vocalises.
  2. Le choix du collier anti-aboiements n’est pas forcément la meilleure solution… mais sert seulement à contourner le problème.
  3. Oubliez les récompenses gustatives s’il n’a pas écouté l’ordre que vous lui avez donné au risque qu’il associe les aboiements à la friandise !

LE DERNIER RECOURS AUX ABOIEMENTS INTEMPESTIFS : FAIRE APPEL À UN COMPORTEMENTALISTE CANIN !

Si vous n’arrivez pas à maîtriser la situation avec votre chien, vous pouvez faire appel à un comportementaliste canin. Ce professionnel pourra vous aider à mieux comprendre les raisons des aboiements et à mettre en place diverses solutions afin de retrouver un chien apaisé. La désensibilisation à un stimulus est souvent mise en place pour que le chien ne puisse plus présenter de signes de réactivité face à un événement perturbant.


#aboiement, #absence, #animal, #attention, #apprendre, #bruit, #chien, #collier, #comportement, #conseils, #dressage, #éducation, #friandise, #jardin, #maison, #maître, #propriétaire, #peur, #problème, #raison, #sonores, #trouble, #voisinage, #voiture