Besoin d’aide ? Contactez-nous au 06 13 44 46 92

La boutique

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Les aoûtats chez le chien : comment bien le protéger ?

aoutats

Les aoûtats sont des parasites externes microscopiques qui provoquent des démangeaisons sévères chez le chien. L’infestation de ces acariens peut aussi bien concerner l’animal que l’Homme. Afin de bien protéger son chien contre les aoûtats, il convient de rester vigilant. On vous dit tout sur la prolifération et le traitement vétérinaire. Découvrez également des conseils pratiques en prévention !

Les aoûtats, des acariens qui parasitent le pelage du chien

Les aoûtats sont de petits acariens présents dans les jardins, les parcs et les champs, notamment pendant la période estivale où il fait le plus chaud (juillet, août et septembre). Les larves piquent la peau et se nourrissent du sang de leur hôte (chien, autres animaux et humains). Ainsi, ils deviennent rapidement des adultes et retrouvent à nouveau leur environnement principal, la nature.

Comment savoir si un chien a des aoûtats ?

Ces acariens appelés également « Trombicula automnalis » forment des amas orangés sur la peau du chien. Ils se positionnent à des endroits bien précis, notamment sur les zones dépourvues de poils comme les espaces interdigités (pododermatite), les oreilles, à l’intérieur des cuisses, sur les pattes avant et les testicules du mâle.

Il est important de savoir que la salive des aoûtats est très irritante et peut provoquer une réaction allergique. Le chien manifeste de fortes démangeaisons jusqu’à l’apparition de lésions cutanées qui peuvent s’infecter sans traitement vétérinaire adéquat. Le comportement du chien peut également se modifier avec une agressivité soudaine liée au prurit. C’est pourquoi, il est important de prendre rapidement un rendez-vous chez le vétérinaire pour le bien-être de l’animal.

Comment traiter les aoûtats chez le chien ?

Il est primordial de consulter un vétérinaire afin de diagnostiquer la présence des aoûtats chez le chien. Celui-ci procède à un raclage de la peau pour un examen au microscope. Généralement, le praticien propose un traitement antiparasitaire (spray ou shampooing) à appliquer sur le pelage de l’animal. Lors de l’application d’un produit en spray, il est important que le chien évite de se lécher. Pour cela, il est possible de le divertir avec un jouet ou un tapis de léchage garnis d’un succulent nappage, le temps que la solution soit parfaitement sèche. Le vétérinaire prescrit également un traitement médical pour calmer l’inflammation cutanée.

Il ne faut pas oublier de procéder à un nettoyage des affaires du chien. Le couchage, les couvertures et les doudous doivent passer à la machine à 40 degrés afin d’éliminer les aoûtats. Les vêtements du maître sont également à laver, car ce cycle parasitaire concerne également les humains. Un passage de l’aspirateur dans tout le logement permet de compléter cette routine de nettoyage.

Que faire en prévention ?

En prévention, pour éviter la thrombiculose, il est vivement recommandé de suivre le protocole antiparasitaire. C’est-à-dire, de donner un antiparasitaire tous les mois à son chien. Pendant la période la plus chaude de l’année, il est conseillé de limiter les promenades dans les hautes herbes, parcs et jardins publics. La pelouse doit être tondue régulièrement pour éviter la prolifération des aoûtats dans l’espace extérieur du chien, notamment les zones humides du terrain.


#chat, #aoûtat, #chiens, #produits, #puces, #chats, #tiques, #piqûres, #larve, #santé, #herbe, #parasite, #jardin, #risques, #piqûre, #acarien, #huiles, #niveau, #effet, #efficaces, #essentielles, #compagnon

Invers, protéines durables

10% offerts sur votre première commande !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez une remise de 10%

On vous partage tout : notre travail pour rendre nos produits plus responsables et des astuces pour vos animaux.

Mon adresse mail