Besoin d’aide ? Contactez-nous au 06 13 44 46 92

La boutique
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Mon chien a des lipomes : pourquoi et comment les éviter ?

CHIEN

En caressant ou en toilettant votre chien, vous avez perçu une boule ? Cette masse graisseuse peut être un lipome. Même s’il s’agit d’une tumeur bénigne sous la peau, il est primordial de consulter un vétérinaire afin de la faire analyser. On vous dit tout sur les lipomes chez le chien !

Qu’est-ce qu’un lipome chez le chien ?

Un lipome est une tumeur bénigne qui ressemble à une boule de graisse. La multiplication des cellules graisseuses (adipocytes) forme une boule de tissus mous dans la couche sous-cutanée. Cette tumeur graisseuse est plus ou moins importante et peut gêner le chien selon son emplacement. Lors de son apparition, elle est petite au toucher et se déplace sous la peau. Malheureusement, elle évolue progressivement. C’est alors que le lipome peut empêcher le chien de marcher correctement voire de s’allonger, notamment quand la boule de graisse est placée pas très loin de ses articulations.

Si le maître sent une boule lorsqu’il caresse son chien ou lors d’une séance de toilettage, il est important de consulter un vétérinaire afin d’écarter une forme maligne.

Zoom sur le lipome infiltrant

Le lipome infiltrant ou « lipome intramusculaire » s’installe dans les muscles et les tendons. Il peut alors nuire à la mobilité du chien et entraîner une mauvaise circulation sanguine. Il est extrêmement rare et se soigne difficilement. Seule une intervention chirurgicale est la solution envisagée et le risque de récidive est élevé. Le recours à la radiothérapie ou à la chimiothérapie est également possible après son retrait.

Pourquoi un chien a des lipomes ?

Le lipome touche plus particulièrement le vieux chien à partir de 8-10 ans (selon la race du canidé). Il se manifeste également chez le chien souffrant d’embonpoint ou d’obésité mais également chez les chiennes. Certaines races de chiens sont prédisposées à avoir des lipomes comme le Labrador, le Golden Retriever, le Teckel, le Doberman ou encore le Cocker Spaniel Anglais.

Quels sont les symptômes d’un chien ayant un lipome ?

En temps normal, le lipome n’est pas douloureux. Il se situe généralement sur les pattes, les cuisses, le flanc, la tête, le dos et le poitrail du chien. Lors de la palpation, il est rond, mou au toucher et mobile. Toutefois, il peut devenir gênant quand la masse est beaucoup trop volumineuse, voire entraîner des difficultés à marcher et à courir pour l’animal.

Comment diagnostiquer ces boules de graisse bénignes ?

Lors de la consultation, le vétérinaire va palper la boule et procéder à d’autres examens. La biopsie (examen histologique) ou la cytoponction (examen cytologique) consiste à prélever des cellules (ou tissu) à l’aide d’une aiguille et de les analyser au microscope. Parfois, il est nécessaire que le chien soit anesthésié.

Comment soigner un lipome chez le chien ?

Le retrait chirurgical est le seul moyen de traiter un lipome. Cette intervention est pratiquée sous anesthésie générale. Chez le chien âgé, l’exérèse n’est pas toujours envisagée par le professionnel de santé animale en raison des risques liés à l’anesthésie. Si le nodule n’est pas dangereux, s’il ne gêne pas l’animal et ne lui provoque pas de douleurs, le chien peut tout à fait vivre avec. Mais, une surveillance est de rigueur.

Est-ce le lipome chez le chien est grave ?

Le lipome est une boule de graisse bénigne. Mais, il existe des nodules malins (tumeurs cancéreuses) comme le liposarcome. Toutefois, cette tumeur maligne reste relativement rare. Mais, il est important de faire vérifier la boule graisseuse au plus vite par un vétérinaire.

Que faire en prévention ?

Il est possible d’éviter l’apparition des lipomes chez le chien. Un mode de vie sain et un suivi vétérinaire régulier font partie des mesures préventives à suivre.

  • L’animal doit bénéficier d’une alimentation saine et équilibrée avec des protéines de qualité supérieure. Les croquettes chien doivent correspondre à son stade physiologique.
  • La pratique d’une activité physique (sports canins, longues promenades, jeux en intérieur et/ou dans le jardin…) permet au chien de conserver un poids santé. Il est essentiel qu’il reste actif. Cela permet de réduire le risque de surpoids voire d’obésité ainsi que les maladies sous-jacentes comme le diabète sucré et l’arthrose.
  • La réalisation d’un bilan de santé annuel chez le vétérinaire permet de surveiller tous les paramètres de santé du chien, quelque soit son âge (chiot, chien adulte, chien mature et vieux chien). Ce check-up est essentiel, car il permet d’agir précocement en cas de maladie.
Invers, protéines durables

10% offerts sur votre première commande !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez une remise de 10%

On vous partage tout : notre travail pour rendre nos produits plus responsables et des astuces pour vos animaux.

Mon adresse mail