Besoin d’aide ? Contactez-nous au 06 13 44 46 92

La boutique

Comment aider un chat en fin de vie ?

Chat âgé

Un chat mourant nécessite une attention très spécifique. Certains signes de vieillissement ne trompent pas et il convient de l’accompagner le mieux possible afin de faciliter son quotidien. On vous donne tous nos conseils pratiques pour aider un chat en fin de vie.

10 signes de vieillissement d’un chat en fin de vie

L’espérance de vie d’un chat se situe autour de 15 – 16 ans. Sachez que le chat le plus vieux au monde s’appelle Flossie ! Ce chat écaille de tortue célèbrera bientôt son 28ème anniversaire. Cette longévité exceptionnelle a été enregistrée par le Guinness World Records.

Il est important de savoir qu’en vieillissant, le chat âgé manifeste différents symptômes. Ces signes cliniques s’observent très régulièrement et il est primordial de redoubler de vigilance :

  1. Perte de la vision,
  2. Consommation d’eau excessive,
  3. Mictions régulières,
  4. Vomissements,
  5. Pelage terne,
  6. Fonte des muscles,
  7. Léthargie,
  8. Amaigrissement,
  9. Perte de l’audition,
  10. Désorientation.

Quelles sont les principales maladies d’un chat en fin de vie ?

Malheureusement, tout comme l’être humain, le temps n’épargne pas le chat. Lorsqu’il vieillit, il peut être sujet à diverses maladies graves. Une prise en charge vétérinaire est nécessaire pour soulager les douleurs et aider le chat en fin de vie.

Les maladies chroniques

  • L’insuffisance rénale chronique est la maladie la plus fréquente du chat âgé. Les dommages aux reins sont inévitables et définitifs. Le chat manifeste des symptômes quand la fonction rénale est déjà bien touchée. Toutefois, l’installation de cette pathologie peut se retarder avec une prise en charge anticipée. C’est pourquoi, une consultation vétérinaire après les 7  ans de l’animal n’est pas à oublier avec une prise de sang, une analyse d’urine et la mesure de la pression artérielle. Le dosage de la SDMA est intéressant à connaître.
  • L’arthrose s’installe lentement chez le chat mature à senior. La dégradation du cartilage provoque de fortes douleurs quand le chat se déplace mais également des raideurs articulaires. Cette maladie chronique ne lui permet plus de réaliser certaines activités du quotidien comme le toilettage, la chasse et les sauts sur l’arbre à chat. Une prise en charge vétérinaire est importante pour l’aider le plus possible dans sa mobilité.
  • D’autres maladies peuvent affecter le chat comme des problèmes bucco-dentaires, cardiaques, hépatiques, hormonaux… Un bilan de santé du chat senior est nécessaire avec une prise de sang, une analyse d’urine et une échographie des organes vitaux.

Le syndrome de dysfonctionnement cognitif

Les capacités cognitives se dégradent chez le chat âgé de plus 16 ans. Cette sénilité appelée « syndrome de dysfonctionnement cognitif » implique des modifications dans son comportement. Le chat perd ses repères, miaule la nuit, a un sommeil variable, urine et défèque à côté de sa litière ou alors dans un autre endroit, ne souhaite pas qu’on le caresse, ne mange plus beaucoup et ne prend pas soin de son pelage. Là aussi, un rendez-vous chez le vétérinaire s’impose.

Que faire pour aider un chat en fin de vie ?

Un accompagnement quotidien permet de rendre la vie du vieux chat plus agréable. L’environnement doit s’adapter à son état de santé et une présence réconfortante est de rigueur. En ce qui concerne les soins palliatifs, le mieux est d’en discuter avec un vétérinaire.

Un territoire adapté

L’habitation doit s’aménager de façon à le rendre plus accessible pour le chat vieillissant. Il ne faut surtout pas changer la disposition à l’intérieur du logement, car cela pourrait le perturber. L’ajout des récipients d’eau et de croquettes pour chat sur le sol est de mise. Il est possible d’humidifier la nourriture sèche avec un peu d’eau tiède afin de faciliter le nourrissage. La présence d’un bac à litière avec des bords bas lui offre un accès simplifié au lieu d’élimination.

Comme il ne peut plus aiguiser ses griffes, il est judicieux de les lui couper à l’aide d’un accessoire adapté. Sans entretien, une griffe incarnée peut créer une infection. La mise à disposition d’un couchage pas très loin d’une source de chaleur est vivement recommandée et la vaporisation de phéromones dans les pièces où il vit le plus permet de créer un climat doux et serein. Pour qu’il puisse se sentir bien, il est également conseillé de lui donner un jouet garni de cataire.

Un accompagnement émotionnel

La présence quotidienne du maître et des autres membres du foyer est essentielle pour aider un chat en fin de vie. Les attentions douces et agréables permettent de le réconforter. Lui donner beaucoup d’affection lui permet de se sentir entouré jusqu’à l’arrivée prochaine de sa dernière destination…

Invers, protéines durables

10% offerts sur votre première commande !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez une remise de 10%

On vous partage tout : notre travail pour rendre nos produits plus responsables et des astuces pour vos animaux.

Mon adresse mail